Pour ceux qui n'avaient pas encore fait le rapprochement, nous parlons depuis deux billets de la maintenant célèbre vidéo de Eric Boever, présentateur d'un journal télévisé de la RTBF, qui a présenté les images de la conférence de presse de Nicolas Sarkozy au G8 en annonçant que ce dernier n'avait surement pas bu que de l'eau. Depuis la mise en ligne de la première de ces vidéos (depuis plus de 150 versions ont été postées tant sur Dailymotion que sur Youtube) le 8 juin par un jeune belge de 20 ans nommé Thomas Lesui, la séquence a connu un succès phénoménal comme rarement sur le web dans le passé.

7 427 500 visionnages. C'est le chiffre hallucinant atteint en 117 heures (un peu moins de 5 jours) pour cette vidéo. Ce qui étonne encore plus c'est la courbe d'évolution des visionages de l'ensemble de ces vidéo qui ne montre aucun ralentissement depuis 2 jours dans son rythme effréné de 100 000 visionnages supplémentaire par heure (chiffre régulier de jour comme de nuit prouvant ainsi le caractère international du phénomène).

Notons au titre des performances de cette vidéo le fait qu'elle est en passe de devenir la 2ème vidéo la plus vue de toute l'histoire de Dailymotion (elle dépassera bientôt la vidéo "Le vrai Sarkozy" qui a mis plus d'un an à atteindre les presque 3 millions de visionnages sur Dailymotion seulement) et qu'elle occupe la 1ère, 9ème, 11ème et 14ème position au classement des vidéo les plus vues dans le monde au cours de la dernière semaine sur Youtube.

L'intervention du président de la république n'avait que très peu intéressé les médias français (contrairement à nombre de médias étrangers) mais les excuses publiques du journaliste de la RTBF ont par contre provoqué une dépêche de l'AFP. De plus il est intéressant de noter que ce qui avait été considéré comme un non-évènement par la quasi totalité des médias français s'impose finalement comme un évènement par l'intérêt que les internautes du monde entier y portent (même si pour le moment le véritable impact de la vidéo reste largement sous-évalué). Ainsi alors que lundi il était quasiment impossible de trouver mention de l'affaire c'est maintenant plus de 80 articles que propose de lire Google Actualité sur le sujet.

Au rythme de consultation observé, rythme qui comme nous le disions ne montre aucun signe de ralentissement, la vidéo dépassera l'audience d'un 20 heures de TF1 avant demain matin (8,5 millions), des deux journaux du soir (TF1 et France 2) cumulés sous 48 heures et de la finale de la coupe du monde de 1998 (plus haute audience de l'histoire en France avec plus de 20 millions de téléspectateurs) d'ici lundi prochain et ceci auprès des internautes du monde entier.

Deux questions alors se posent à nous au regard de ces chiffres qui donnent le vertige

Cette vidéo ne signe-t-elle pas la première victoire symbolique du web sur la télévision comme média de masse et d'influence en offrant une exposition à des images supérieure à celle qu'elles auraient eu si la télévision les avaient diffusées ?

Sachant que l'Elysée a déclaré qu'il n'était pas dans ses habitudes de commenter les plaisanteries de mauvais gout, peut on considérer que devant l'impact mondial de cette vidéo et ses conséquence négatives sur l'image de la France et du nouveau président, il s'agit d'une simple plaisanterie et non pas de la première "crise d'image mondialisée" du président Sarkozy ?