www.presidentialwatch08.com

Le blog de l'observatoire présidentielle des tréfonds de son sommeil ronfle la naissance d'un rejeton d'amérique. www.presidentialwatch08.com commence sa vie de l'autre côté de l'atlantique et offrira pour la webosphère politique américaine tout ce que l'observatoire a offert sur les deux dernières années. On y retrouve donc pour le moment :

  • une carte des 300 sites, blogs les plus influents de la blogosphère US
  • des tendançologues permettant de suivre le bruit médiatique des candidats sur les médias sociaux et sur les médias traditionnels
  • un blog qui interprétera, analysera et contextualisera les données présentées par nos différents outils
  • Bonne exploration !

De retour (pour annoncer la fin ...)

Presque 5 mois, une vie entière pour la blogosphère ! Presque 5 mois sans le moindre petit billet, message, signe de vie sur l'observatoire présidentielle. Il est vrai que la campagne fut éprouvante et que la présidentielle est belle et bien terminée mais cela n'excuse pas pour autant un tel silence. Pourtant, nous n'avons pas chômé depuis 5 mois et revenons avec de nouveaux défis et de belles annonces.

Après la présidentielle française, il semblait naturel de prolonger le tir en traversant l'atlantique pour se rendre dans la patrie du web d'internet et y couvrir la présidentielle qui y est déjà lancée à pleine vitesse. Pour cela, nous avons décidé de nous associer et de lancer un site tricéphale qui a pour objectif, nous l'espérons, de devenir un carrefour incontournable de la webosphère française pour la couverture et l'analyse des la course à la maison blanche. Le site se nomme US&us et se positionne comme un observateur extérieur à cette campagne qui bien que n'engageant que 200 millions de votants, impactera le quotidien de l'ensemble des citoyens de la planète. En résumé : They Decide, We Watch. Sur US&us, vous pourrez trouver :

  • des chroniques de l'innovation et des acteurs politiques aux Etats-Unis : les carnets de net-campagne de la Netscouade,
  • des portraits de candidats et un magazine de la campagne en vidéo réalisés par iPol,
  • et des cartographies du web de la campagne ainsi que des indicateurs inédits d'influence en ligne de chacun des candidats par RTGI.

Mais ce n'est pas parce que nous pointons nos instruments de mesure vers les US que nous abandonnons pour autant le web français. L'observatoire présidentielle va bientôt se transformer en observatoire du web politique et d'opinion. Nous y publierons la nouvelle mise à jour de la blogopole forte de plus de 3000 sites mais aussi nombre de tendançologues qui nous permettront de mesurer "l'inkfluence" des membres du gouvernement et des personnages politiques majeurs du paysage politico-médiatique français. Pour le lancement de ce nouveau site, nous tablons sur fin 2007.

OP2007 touche donc à sa fin, nous publierons d'ici quelque temps un premier bilan de l'impact du web sur la campagne présidentielle passée et fermerons définitivement ce blog. Evidemment l'ensemble des contenus du site seront laissés accessible et continueront leur vie autonome dans les profondeurs des moteurs de recherche, libre à vous de les faire revivre !

Comparini, Devedjian : itinéraire d'une épidémie

La vidéo de Patrick Devedjian insultant Anne Marie Comparini est partie pour être le nouveau viral qui va faire trembler le web français. Comme pour Nicolas Sarkozy à la conférence de presse du G8, les images ont d'abord été diffusées sur une chaine de télévision avec un audimat limité, TLM chaine locale lyonnaise ; puis ont été immédiatement reprises et mises en ligne sur la plate-forme Dailymotion. En passant de la télévision au net, la vidéo s'extrait de son flux et devient répétable à l'infini. L'url peut alors commencer à se répandre selon les mêmes modèles qu'une épidémie, elle part d'un foyer, se diffuse par différentes voies (mails, chats, forums), contamine les individus les plus exposés et vulnérables comme ceux-ci, et se diffuse d'autant plus vite que le réseau est densément maillé et dynamique. A noter que les médias traditionnels continuent à abaisser le niveau de leurs défenses immunitaires face aux viraux portés par le web, la preuve en est que moins de 24 heures après la mise en ligne de la vidéo, France Inter par exemple traitait déjà l'information dans son journal et offrait au viral une démultiplication de son impact en terme d'audience.

15 millions... et encore ?

Nous continuons à suivre la viralité de la vidéo de Nicolas Sarkozy au G8 vu son étonnante vitalité depuis maintenant 10 jours. En premier lieu, comme il fallait s'y attendre, le phénomène s'est en partie essoufflé et a ralenti son rythme éffréné de 100 000 visionnages par heure sans pour autant que la vidéo ait disparu dans les méandres de l'infinie mémoire enfouie du web. Les nouvelles versions continuent à fleurir : 76 nouvelles versions sur les 5 derniers jours sur Youtube dans toutes les langues, avec ou sans commentaire, parfois montées, la plupart du temps brutes portant le total sur cette seule plate-forme à 124 occurrences de la même vidéo et 137 en 5 jours sur Dailymotion sur un total de 213 soit plus de 350 versions de la même séquence pour les deux plate-forme confondues ! Le chiffre des visionnages a de son côté passé la barre des 15 000 000.

Comme nous l'indiquions dans le précédent billet nous nous dirigeons vers une audience mondialisée (les visionnages sur la plate-forme Youtube uniquement ont passé les 10 millions) et il n'est donc plus justifié de comparer ces chiffres d'audience avec un évènement diffusé sur une chaine française et limité à notre seul territoire dans sa diffusion. Sur les dizaines de vidéo mises en ligne depuis moins de 5 jours, de nombreuses sont sous-titrées (anglais, espagnol) ou possèdent des descripteurs en langue étrangère susceptibles de doper les consultations dans ces pays (sarkozy borracho, betrunken, drunk etc.). Il semble logique que ces images revêtent un intérêt moindre pour des étrangers que pour des français cependant les audiences de ces vidéo progressent et certaines comme celle-ci commencent à atteindre des scores non négligeables ; précisons en complément que pour ce cas précis, la vidéo a été montée pour appuyer plus fort encore sur l'hypothèse d'un Sarkozy grisé...

Plus de 10 millions de consultations pour Sarkozy au G8

Alors que quelques phares de la blogosphère ont commencé à s'intéresser aux chiffres que nous publions depuis hier, c'est la barre des 10 millions de consultations qui a été franchie au milieu de l'après midi. A 20h00, le compteur affiche 10 361 175 visionnages des différentes occurrences de la vidéo controversée du président français au G8.

Comme nous l'annoncions dans le dernier billet, l'internationalisation du phénomène se confirme. Pour le montrer nous avons séparé les audiences des vidéos de Dailymotion (audience principalement française) et de Youtube (audience internationale). Les courbes sont sans équivoque, elles prouvent un infléchissement de l'audience française contrairement à l'audience internationale qui continue son accélération !

Consultation de la vidéo de Nicolas Sarkozy (mise à jour)

Ci-dessous la courbe de consultation de la vidéo de Nicolas Sarkozy au G8 qui continue à battre des records d'audience mondialement. Les chiffres obtenus ont été calculés à partir des 70 occurrences les plus consultées de la vidéo sur Dailymotion et Youtube. A 11h00, l'audience cumulée atteignait 9 526 141 visionages.

Il est à noter l'apparition progressive de vidéo commentées en anglais et associant des mots clés dans cette même langue au nom du président, vidéo dont les visionages sont en forte croissance. Le "non-évènement" continue à se diffuser et à intriguer, amuser des millions d'internautes.

Vidéo de Sarkozy au G8, un impact sous-évalué

Pour ceux qui n'avaient pas encore fait le rapprochement, nous parlons depuis deux billets de la maintenant célèbre vidéo de Eric Boever, présentateur d'un journal télévisé de la RTBF, qui a présenté les images de la conférence de presse de Nicolas Sarkozy au G8 en annonçant que ce dernier n'avait surement pas bu que de l'eau. Depuis la mise en ligne de la première de ces vidéos (depuis plus de 150 versions ont été postées tant sur Dailymotion que sur Youtube) le 8 juin par un jeune belge de 20 ans nommé Thomas Lesui, la séquence a connu un succès phénoménal comme rarement sur le web dans le passé.

7 427 500 visionnages. C'est le chiffre hallucinant atteint en 117 heures (un peu moins de 5 jours) pour cette vidéo. Ce qui étonne encore plus c'est la courbe d'évolution des visionages de l'ensemble de ces vidéo qui ne montre aucun ralentissement depuis 2 jours dans son rythme effréné de 100 000 visionnages supplémentaire par heure (chiffre régulier de jour comme de nuit prouvant ainsi le caractère international du phénomène).

Notons au titre des performances de cette vidéo le fait qu'elle est en passe de devenir la 2ème vidéo la plus vue de toute l'histoire de Dailymotion (elle dépassera bientôt la vidéo "Le vrai Sarkozy" qui a mis plus d'un an à atteindre les presque 3 millions de visionnages sur Dailymotion seulement) et qu'elle occupe la 1ère, 9ème, 11ème et 14ème position au classement des vidéo les plus vues dans le monde au cours de la dernière semaine sur Youtube.

L'intervention du président de la république n'avait que très peu intéressé les médias français (contrairement à nombre de médias étrangers) mais les excuses publiques du journaliste de la RTBF ont par contre provoqué une dépêche de l'AFP. De plus il est intéressant de noter que ce qui avait été considéré comme un non-évènement par la quasi totalité des médias français s'impose finalement comme un évènement par l'intérêt que les internautes du monde entier y portent (même si pour le moment le véritable impact de la vidéo reste largement sous-évalué). Ainsi alors que lundi il était quasiment impossible de trouver mention de l'affaire c'est maintenant plus de 80 articles que propose de lire Google Actualité sur le sujet.

Au rythme de consultation observé, rythme qui comme nous le disions ne montre aucun signe de ralentissement, la vidéo dépassera l'audience d'un 20 heures de TF1 avant demain matin (8,5 millions), des deux journaux du soir (TF1 et France 2) cumulés sous 48 heures et de la finale de la coupe du monde de 1998 (plus haute audience de l'histoire en France avec plus de 20 millions de téléspectateurs) d'ici lundi prochain et ceci auprès des internautes du monde entier.

Deux questions alors se posent à nous au regard de ces chiffres qui donnent le vertige

Cette vidéo ne signe-t-elle pas la première victoire symbolique du web sur la télévision comme média de masse et d'influence en offrant une exposition à des images supérieure à celle qu'elles auraient eu si la télévision les avaient diffusées ?

Sachant que l'Elysée a déclaré qu'il n'était pas dans ses habitudes de commenter les plaisanteries de mauvais gout, peut on considérer que devant l'impact mondial de cette vidéo et ses conséquence négatives sur l'image de la France et du nouveau président, il s'agit d'une simple plaisanterie et non pas de la première "crise d'image mondialisée" du président Sarkozy ?

Encore et encore

Quelques chiffres aujourd'hui à 14h00 :

  • Plus de 4 300 000 visionages en 4 jours (la vidéo politique Française ayant cumulé le plus de visionages sur Dailymotion depuis la création de cette plate-forme vient de passer les 2 000 000 de visionages en plus d'un an)
  • Plus de 140 vidéo différentes diffusant le même contenu sur Dailymotion et sur Youtube
  • Les vidéo de Youtube et Dailymotion répliquées sur plus 300 blogs
  • Plus de 450 billets de blogs abordant l'affaire dans toutes les langues
  • Une des versions de cette vidéo est déjà la 3ème vidéo la plus vue dans le monde sur la dernière semaine selon Youtube
  • Deux autres version de cette vidéo occupent la 3eme et la 5eme place des vidéo les plus vues sur Dailymotion au cours du dernier mois
  • Parmi les 12 vidéo les plus vues de la dernière semaine sur Dailymotion 6 concernent cette séquence

Des airs de record

Plus de 2 600 000 à 19h00. Quasi 1 000 000 supplémentaires en moins de 4 heures. Etonnant record qui se prépare...

La suite demain !

RTGI recrute (suite et pas fin)

S'il y a bien une chose que je déteste faire sur le blog de l'observatoire, c'est bien de signer un retour en publication après de longs jours de silence par un billet n'entretenant des rapports qu'assez lointain avec l'observatoire...

Et c'est justement ce que je m'apprête à faire dans l'instant !

Nous recrutons le 8ème aventurier RTGI. Cette fois ci nous ouvrons nos frontières et cherchons :

  • un citoyen du web qui en maitrise les arcanes (HTML, XHTML, CSS, Javascript, RSS, Atom, RDF),
  • qui soit natif de la galaxie Perl (éventuellement installé en cette planète) et qui en conséquence de quoi parle couramment Perl

Celui-ci sera convié à travailler dans les entrailles de nos technologies d'extraction, d'archivage et d'analyse de données web et plus particulièrement sur le monde merveilleux de la blogosphère.

Pour de plus amples informations ou pour envoyer un CV cela se passe toujours sur jobs@rtgi.fr.

PS : Pour les timides et pour ceux qui craindraient d'avoir le mal du pays, sachez que RTGI présente en ses rangs plusieurs natifs de la galaxie Perl, pas d'inquiétude donc à avoir. Venez en confiance !

Rue89, Cécilia Sarkozy, Journal du Dimanche, Lagardère et Abstention

Dimanche 13 mai fortement viral. L'information tombe à 16h35 et est diffusée par le nouveau site d'information alternative fondé par 4 ex de Libération Rue89. Le scoop se diffuse à une vitesse impressionnante et le site Rue89 ne réussit à supporter les milliers de connexions qui affluent, il a été indisponible une grande partie de l'après midi avant que de nouveaux serveurs ne soient mis en place pour supporter l'afflux.

Les blogueurs ont repris la double information (abstention de Cécilia Sarkozy et censure de la part d'Arnaud Lagardère) au quart de tour avec 34 billets répertoriés par Technorati à 19h47. Côté presse cela va aussi très vite avec, avant 20 heures, l'information reprise par les principaux médias en ligne après émission de dépêches de l'AFP et de Reuters : Le Monde, Libération, L'Express, Le Nouvel Observateur, 20 Minutes. L'information n'est par contre pas pour le moment été reprise sur le site de Europe1 (propriété du groupe Lagardère) -elle est présente sur le site de RTL- et aucun site de chaine de télévision encore n'a publié.

A 20 heures pile, la question qui se pose est la viralité du message aura-t-elle été assez forte pour qu'en moins de 4 heures elle force la porte d'entrée des journaux de 20 heures de TF1 et France2...

Affaire à suivre.

Journalistes 0 - Blogueurs 0

Ce sont finalement les résultats de la presse qui se révèlent les plus proches du résultat final du second tour de l'élection présidentielle avec un écart de 0,78%.

On remarquera tout de même un niveau de précision moindre que ce que nous avions obtenu pour le premier tour de l'élection. Il est vrai que le temps est un élément important dans ce type de calculs et que les deux semaines de l'entre deux tours n'étaient pas suffisantes pour que se lissent les fortes variations quotidiennes et qu'émerge une tendance lourde.

Blogueurs 1 - Journalistes 0

A 17h30 et selon les premières estimations qu'il nous est légalement interdit de reprendre sur ce blog (quelle hypocrisie...), c'est la blogosphère française qui par son activité de citation sur la semaine précédant le second tour présente des parts de bruit médiatique qui approchent aux mieux les estimations des sondeurs. Nous vous reproduisons les résultats de la blogosphère publiés hier :

Nicolas Sarkozy : 54,45%

Segolène Royal : 45,55%


Résultats du buzz à la veille du second tour

Nous avons été plusieurs à constater l'étroite corrélation encore inexpliquée entre résultats du premier tour et bruit médiatique des différents candidats tant dans la presse que sur la blogosphère.

A la veille du second tour, nous publions donc comme nous l'avions annoncé les parts de "buzz" des deux finalistes sur les 7 derniers jours.

Presse : méthodologie différente mais mêmes résultats

Jean Véronis a publié hier les résultats de Presse2007. Alors qu'il travaille sur un petit nombre de sources parfaitement maitrisées nous obtenons les mêmes résultats en croisant thèmes de campagne et noms des candidats sur les moteurs d'actualité (Yahoo News), méthode n'offrant pas de contrôle sur les sources, sur l'exhaustivité des résultats renvoyés, comptabilisant plusieurs fois le même article s'il répond à plusieurs requêtes et ne prenant pas en compte le nombre de citations dans un même article. L'important volume d'articles traité (11 706) nous amène à supposer que les différentes approximations au final se neutralisent.

Nicolas Sarkozy : 52,28%

Segolène Royal : 47,72%


Un écart plus creusé sur les blogs

Les rapports de force sur les blogs n'ont que peu évolué tout au long des deux dernières semaines donnant des écarts constamment supérieurs à ceux observés sur la presse en ligne. Le volume de billets est ici encore plus impressionnant avec 21 461 billets ce qui représente un volume équivalent à celui utilisé pour les calculs effectués avant le premier tour.

Nicolas Sarkozy : 54,45%

Segolène Royal : 45,55%


Au final on trouve encore que ce soit sur les blogs ou sur pour les médias en ligne des rapports de présence médiatique très proches des différents sondages effectués sur les jours précédant le scrutin. Les résultats du vote de Dimanche nous diront qui des journalistes ou des blogueurs de par la place accordée à chaque candidat avaient préfiguré au mieux le vote des Français.

Monstres médiatiques

Etonnant travail d'un jeune designer/photographe sur les affiches parisiennes des candidats du second tour. Aucune retouche d'image, pas de grand angle ou autre optique déformante, juste des affiches telles qu'elles ont été collées...




Crédits : Julien Mélique